Communiqué de l'APCMA

Pour Bernard Stalter, l’artisanat doit prendre toute sa place dans les débats de l’élection présidentielle

Bernard Stalter, président de l’APCMA, a proposé à l’ensemble des présidents et des secrétaires généraux du réseau des chambres de métiers et de l’artisanat, de s’engager pleinement dans les débats qui animeront la prochaine élection présidentielle.

A ce titre, l’APCMA proposera dans les prochains jours à tous les candidats déclarés à l’élection de venir rencontrer les représentants du réseau consulaire pour discuter des grandes priorités du secteur.

Il faut rappeler que ce secteur représente plus d’un million trois cent mille entreprises et trois millions d’actifs. L’artisanat représente les deux tiers des entreprises de dix à vingt salariés.

Contribuant à hauteur d’un peu plus de 10 % du PIB à la richesse de la France, les entreprises artisanales sont arrivées à ce résultat en grande partie par la cohérence des activités et la cohésion de ce secteur.

Ces entreprises sont fondamentales dans le développement de richesse et d’emploi en France. Amortisseur en cas de crise et starter en cas de reprise, le tissu des entreprises artisanales est fondamental à l’économie française. Elles sont aussi le socle sur lequel repose l’équilibre de nos territoires.

Ce secteur est de plus un vecteur d’insertion économique et sociale : 42 % des dirigeants actuels d’entreprise ont commencé par l’apprentissage. Ils sont l’illustration quotidienne que l’artisanat est un moteur de promotion sociale.

L’artisanat doit être considéré à sa juste valeur et à sa juste mesure par celles et ceux qui aspirent à diriger le pays.