Le job d’été, tout ce qu’il faut savoir

Faussement appelé « stage d’été », le job d’été est en fait un véritable travail salarié proposé à des jeunes pendant leurs vacances scolaires, notamment pour remplacer des salariés en congés payés.

Le jeune exécute alors un contrat de travail, sous les ordres du chef d’entreprise et reçoit en contrepartie un salaire. Les règles du Code du travail et les dispositions de la convention collective sont donc applicables. Quelques particularités sont cependant à souligner.

 

Le contrat de travail

Il s’agit d’un contrat de travail à durée déterminée (CDD). Obligatoirement écrit, ce contrat mentionne sa durée, le plus souvent avec une date d’échéance précise (« du 1er juillet au 14 août » par exemple) ainsi que la raison pour laquelle il a été signé (exemple : « remplacer Mme Y durant ses congés payés »).

Le contrat de travail peut comporter une période d’essai.

 

La rémunération

Votre salaire doit être au moins égal au Smic, montant qui peut être réduit, sous certaines conditions, en fonction de votre âge (moins 20 % pour les moins de 17 ans, moins 10 % pour les jeunes entre 17 et  18 ans). Vous avez également droit à une indemnité de congés payés (10 %) versés au terme de votre contrat.

En revanche, vous ne pouvez pas prétendre au versement de l’indemnité « de précarité » (10 % en principe) généralement due par l’employeur au salarié au terme d’un CDD.


Moins de 18 ans, vos droits

Vous pouvez être salarié même si vous n’êtes pas majeur et à condition que vos parents (ou tuteur) vous y autorisent. Sachez cependant que vos conditions de travail doivent être « allégées » : vous ne pouvez travailler plus de 8 heures par jour, ni plus de 35 heures par semaine, une pause de 30 minutes doit vous être accordée toutes les 4 heures ½ de travail ininterrompues et vous ne pouvez pas travailler la nuit, sauf dérogations accordées par l’inspecteur du travail dans les secteurs d’activité dont la liste figure à l’article R. 213-9 du Code du travail (boulangerie, restauration, hôtellerie, etc.).

Et notez-le ! De 14 à 16 ans, vous pouvez effectuer un job d’été pendant vos vacances scolaires :

  • si  l’inspecteur du travail autorise l’entreprise à vous employer ;
  • pour des travaux légers, n’entrainant pas de fatigue anormale (sont notamment interdits les travaux dangereux, insalubres, etc.) ;
  • à condition que les vacanciers aient une durée minimale de 14 jours et que vous bénéficiez d’une période de repos au moins égale à la moitié des vacances.

Enfin, conservez votre contrat de travail et bulletins de salaire sans limitation de durée !