La C.E.M, organe représentatif des chambres consulaires françaises

L'article 46 de la Loi du 23 juillet 2010 a enfin reconnu l'existence de la C.E.M. en tant qu'organe représentatif des entreprises de son territoire.

C'est donc à titre dérogatoire et exceptionnelle que le Législateur a conféré à la C.E.M les missions des :

- Chambres de Commerce et d'Industrie,
- Chambres des Métiers et de l'Artisanat,
- Chambres de l'Agriculture.

La convention [tant attendue depuis la Loi du 23 juillet 2010], a enfin été signée le 18 octobre 2012 entre Mr Amaury de Saint-Quentin, Préfet de la Guadeloupe et Monsieur Pierre Kirscher, 1er vice Président de la C.E.M, en présence de Monsieur le Président Bruno Magras.

Convention du 18 octobre 2012
 
Cette convention permet à la C.E.M d'exercer l'ensemble des compétences, autres que consultatives, des Chambres de Commerce (C.C.I) et de l'Artisanat (C.M.A) françaises et notamment tenir le Répertoire des Métiers et le Registre de l'Apprentissage de Saint-Barthélemy.

Une nouvelle étape est franchie.

Reste la convention octroyant les compétences des Chambres de l'Agriculture (C.A.), dont Mr le Préfet Amaury de Saint-Quentin a promis une signature proche.